à Clamecy...

dans les environs...

 Imprimer cette page
RETOUR au sommaire des actualités » DIVERS » Journal des bonnes nouvelles du 23 janvier 2014


Journal des bonnes nouvelles du 23 janvier 2014

Les pesticides interdits en zones non agricoles dès 2020

Le Parlement français a adopté définitivement ce jeudi matin une proposition de loi qui vise à interdire à partir de 2020 l’utilisation des pesticides dans les zones non agricoles.
L’Assemblée a voté dans les mêmes termes ce texte du groupe écologiste du Sénat que la haute assemblée avait adopté le 19 novembre.
Il interdit aux personnes privées ou publiques d’utiliser, à partir du 1er janvier 2020, les produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades « accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé ».

Semences : Victoire de la Conf’ !
La Conf’ obtient l’exception agricole sur la loi contrefaçon.

Il aura fallu une occupation de 6 heures du siège du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences) par les paysans de la Confédération paysanne pour obtenir l’engagement écrit du gouvernement à exclure l’agriculture du champ d’application de la loi sur les contrefaçons. 
Cette loi dotait l’industrie semencière de tout un arsenal répressif pour saisir et détruire les récoltes issues de semences paysannes. Elle consacrait ainsi la main-mise des multinationales sur les semences et privait les paysans de ce droit millénaire. Ce n’est qu’une bataille gagnée dans cette longue « guerre des semences », mais elle est de taille. Le début d’une longue série?

Video

cyberaction N° 593: Stop à l’étouffement des Paysans !

Pétition : Stop à l’étouffement des Paysans !

Monsanto déchante
Victoire en Argentine contre l’installation d’une méga-usine de semences.

La raison? magouilles avec des élus locaux et grosses bévues sur le permis de construire qui a été annulé suite à une forte mobilisation citoyenne. Beaucoup de similitudes avec les 1000 vaches. Une nouvelle qui fait du bien!

cyberaction N° 597: Aidez cet agriculteur à arrêter le colza OGM de Monsanto

cyberaction N° 560: Passez des paroles aux actes !

1000 vaches : Talon d’Achille trouvé ! 
On vous avait prévenu que ça aller chauffer en Janvier !

Dix-neuf rassemblements dans toute la France lors de la semaine d’ouverture de la Loi d’Avenir Agricole et Forestière à l’Assemblée Nationale, occupation du chantier illégal de la ferme-usine des 1000 vaches le 16/01 avec 60 paysans enchainés aux poteaux du bâtiment principal… Après des mois de déclarations hostiles concernant ce projet, le gouvernement va devoir passer aux actes. En effet, les bâtiments actuellement sortis de terre ne sont absolument pas conformes au permis de construire délivré à Michel Ramery…

La Confédération paysanne a arraché deux RDV de taille pour transformer l’essai. Accompagné de Michel Kfoury, président de Novissen et de Maître Grégoire Frison leur avocat, Laurent Pinatel rencontrera le cabinet de Cécile Duflot (Ministre de l’Aménagement du territoire) et Philippe Martin (Ministre de l’Environnement). Et si cela ne suffit pas, ce sera devant un tribunal que nous arrêterons les 1000 vaches. Novissen et la Confédération paysanne vont déposer un référé contre le permis de construire pour suspendre au plus vite les travaux.

Video

La fin des 1000 vaches !

Ceci est une victoire de la Conf et de ses partenaires. Après des mois d’actions fortes, de manifestations, des gardes à vue, de nombreuses prises de position, la mobilisation a payé ! La ferme-usine des 1000 vaches ne verra pas le jour !

Jeudi dernier, une centaine de paysans de la Conf bloquaient une nouvelle fois le chantier des 1000 vaches. Dès le lendemain, le préfet de la Somme demandait l’arrêt des travaux et la destruction des bâtiments illégaux ! Une décision confirmée ce jeudi matin par la ministre de l’aménagement du territoire Cécile Duflot, qui recevait la Conf et Novissen.

Depuis septembre, nous avons pris la responsabilité de tout mettre en oeuvre pour stopper ce chantier. Face au sentiment d’impunité de son promoteur, Michel Ramery, nous n’avons rien laché ! Et nous sommes fiers aujourd’hui d’avoir eu raison !

Nous avons mis à terre un symbole. La ferme-usine des 1000 vaches ne verra pas le jour ! Mais ce ‘est pas pour autant que nous cesserons d’être vigilants. Nous savons de quels appuis dispose Michel Ramery pour inverser la vapeur¦ Mais surtout, c’est l’industrialisation de l’agriculture qui doit être stoppée. Le gouvernement a choisi d’user des moyens légaux pour arrêter le chantier. Il doit désormais utiliser les moyens législatifs à sa disposition pour empêcher que d’autres 1000 vaches ne sortent de terre. La Loi d’avenir agricole, en cours d’examen, doit acter la fin de l’industrialisation de l’agriculture.

Mardi, nous avons obtenu que le pouvoir de l’industrie semencière sur les paysans soit contenu. Aujourd’hui nous avons mis fin au projet de ferme-usine des 1000 vaches. La recherche du profit absolu aux dépends des paysans ne doit pas régir leur avenir. Ces victoires ne sont qu’au début, nous ne lacherons rien, pour l’avenir des paysans, pour leur place essentielle dans la société !

Contacts :

Laurent Pinatel, Porte-parole national : 06 80 58 97 22
Elina Bouchet, Chargée de communication : 06 95 29 80 78

Pierre-Alain Prévost, Animateur en charge du dossier 1000 vaches : 06 65 78 54 90
cyberaction N° 568: Des fermes pas des usines !








Page suivante : la boutique