à Clamecy...

dans les environs...

 Imprimer cette page
RETOUR au sommaire des actualités » ECOLOGIE » moratoire sur l'extraction de gaz de schiste


moratoire sur l'extraction de gaz de schiste

Les gaz de schiste connaissent présentement un essor extraordinaire aux États-Unis. En Europe, les compagnies pétrolières commencent à s'intéresser sérieusement à cette ressource de gaz non conventionnels. Leur exploitation causant une dégradation environnementale incommensurable, les écologistes et environnementalistes sont en alerte. C'est dans une certaine discrétion complice que la course aux gaz de schiste vient de commencer en France.

Le gaz de schiste est souvent présenté comme une énergie plus propre car rejetant moins de CO2 que le charbon. Or, une étude de l’université de Cornell, montre que la technique de la fracturation hydraulique rend son impact sur le climat pire que le pétrole et au moins aussi mauvais que le charbon.

Le mode d’extraction de ce gaz pose de nombreux problèmes environnementaux : impact sur le paysage, sur la ressource en eau. Une étude de l’Agence de protection de l’environnement américaine (EPA) évalue actuellement l’impact de cette exploitation sur la santé et l’environnement.

L’exemple de l’Amérique du Nord

Alors que le pays compte plus de 500 000 puits répartis dans 31 Etats,  le documentaire de l’américain Josh Fox, Gasland, diffusé cette année, a révélé au grand public les dégâts de cette technique avec des images choc comme l’embrasement de l’eau sortant d’un robinet d’une maison située sur une zone d’exploitation.

En avril, l’Etat de New York a décrété un moratoire sur l’exploitation du gaz de schistes pour protéger les réserves d’eau potable de Big Apple. Suivi par le conseil municipal de Pittsburg. 50 représentants de la Chambre des représentants ont aussi présenté un projet de loi pour remettre en cause la loi de 2005 votée sous l’ère Bush par Dick Cheney -alors vice président et ex président d’Halliburton- exonérant la technique de la fracture hydraulique de la loi sur la sécurité de l’eau potable.


Et en France ?

En France, pour l’heure, trois permis exploratoires ont été accordés au début de l’année à Total, Gdf-Suez et Schuepbach Energy. D’autres sont en cours d’étude au ministère.

Mais déjà, la résistance s’organise. José Bové, les Amis de la Terre et Cap 21 tentent d’informer la population par des réunions

Nous vous proposons de vous joindre à cette mobilisation pour réclamer un moratoire.

Alain Uguen Association Cyber @cteurs

COMMENT AGIR ?

Sur le site


Par courrier électronique
C'EST FACILE : A VOUS DE SUIVRE LES 6 ETAPES SUIVANTES :

1- Copiez LE TEXTE À ENVOYER ci-dessous entre les ==========
2- Ouvrez un nouveau message et collez le texte
3- Signez le : prénom, nom, adresse, commune
4- Rajouter l'objet de votre  choix : moratoire sur l'extraction de gaz de schiste.
5- Adressez votre message aux  adresses suivantes :


Vérifiez que les 3 adresses apparaissent bien

6- Envoyez le message

Par cette action, vous ferez connaître votre opinion à Xavier Bertrand Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, Nathalie Kosciusko-Morizet,Ministre de l'Ecologie et à Cyber @cteurs pour nous permettre d'évaluer l'impact de cette action.

==========
Prénom NOM
profession
adresse
code postal commune,


Monsieur le Ministre, Madame la Ministre,

L'extraction du gaz de schistes pose de nombreux problèmes environnementaux . C'est la raison pour laquelle de nombreuses voix auxquelles je m'associe par le présent message, s'élèvent pour réclamer un moratoire.

Persuadé que vous porterez à ces enjeux de santé publique la plus grande attention,

Veuillez recevoir, Madame, Monsieur le Ministre, l'assurance de ma vigilance citoyenne sur ce dossier.

==========

par courrier postal : Ministère de la Santé et des Sports
14, avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP
Tél : 01.40.56.60.00






Page suivante : la boutique